Les hauts et les bas ...

Mourir à la Source Bleue en temps de confinement

4 avril 2020
Chandelle allumée vue de haut

Ce texte je le dédie à tous les patients en fin de vie de la Source Bleue ainsi qu’à leur famille.  Je le dédie également à tous les employés et bénévoles qui y travaillent, et qui, depuis le 13 mars dernier, s’assurent à préserver la sécurité de tous et à donner des soins de qualité et humains dans un contexte de pandémie.

Prévention de la COVID-19 = Restrictions

Depuis l’apparition du coronavirus sur notre beau territoire, nous vivons une situation inédite qui nous touche tous et toutes, sans exception. J’aimerais partager avec vous une partie de cette nouvelle réalité. La réalité que certaines personnes vivent en ce moment leurs derniers jours, en maison de soins palliatifs, sans la présence physique de leurs proches. Du moins jusqu’à l’approche de leur dernier souffle, où ils devront choisir une à deux personnes maximum, pour les accompagner à leur chevet. 

On va se le dire, c’est un méchant mauvais « timing » pour mourir. Comme si nous avions le contrôle …

Depuis le 13 mars dernier, les restrictions mises en place pour s’assurer que cette nouvelle bibitte ne rentre pas à la Source Bleue, progressent constamment et à une vitesse fulgurante. Elles sont passées d’une simple installation de pancartes sur nos portes, rappelant le bon lavage des mains, à l’interdiction totale de visiteurs auprès des patients, jusqu’au moment où leur décès sera imminent. À cet instant, deux visiteurs maximum seront autorisés. Nous savons tous que ces restrictions sont essentielles et nécessaires. Parce que si la COVID-19 avait à entrer par la belle porte de notre précieuse Maison, de plus graves conséquences pourraient avoir lieu. Personne ne souhaite ça. 

Pancarte de d'accès restreint au temps de la COVID-19
Les zones communes de la Source Bleue sont dorénavant interdites aux patients et aux visiteurs
Pancarte du gouvernement indiquant les recommandations en temps de COVID-19.
En date du 31 mars dernier, aucun visiteur n’est admis à la Source Bleue. Les employés et bénévoles présentant un de ces symptômes doivent rester à la maison.
image de stationnement vide vue du sol en noir et blanc
Jamais le stationnement de la Source n’aura été si désertique…

Le contexte actuel génère de la peur

Nous pensions qu’une des plus grandes peurs pour les humains était de mourir, mais j’ai une nouvelle pour vous. C’est faux. Nous réalisons maintenant que c’est plutôt le fait de mourir seul, ou de devoir choisir entre son mari, sa femme, ses enfants, ses amis, qui sera à nos côtés lors de notre dernier souffle. Une autre des plus grandes peurs est celle de ne pouvoir accompagner son proche vers sa mort. C’est pourquoi en partie, le deuil des morts accidentelles ou soudaines est plus difficile à faire. Alors, nous pouvons supposer que les familles des patients qui sont présentement à la Source devront faire un deuil important. Même si certains membres de la famille pourront être présents aux derniers instants, nous pouvons aussi penser qu’une certaine culpabilité envers les autres membres chevauchera le soulagement d’avoir été « l’heureux élu ». Ces peurs, les patients et leur famille les vivent tous présentement.

Mauvais « timing » je disais.

Je suis également certaine que vous ressentez comme nous que c’est inhumain et que ça n’a pas de sens. Mais ce que l’on vit à l’échelle planétaire occasionne toutes sortes de situations inhumaines et insensées. C’est historique ce qui se passe. Nous n’avons pas le choix de rester solidaires et de respecter les règles, pour le bien de l’humanité. 

Notre rôle de soignant a changé

Notre rôle auprès des patients et des familles s’est transformé.  Il est devenu primordial. Il prend encore plus de sens et d’importance. Il est encore plus significatif. Nous sommes les passeurs d’amour entre le patient et ses proches, les grands gardiens du bien-être et de la dignité de nos patients, les représentants de la santé publique. Personne n’était préparé à ça. Nous devons exercer l’art d’être soignant auprès des personnes en fin de vie au temps de la COVID-19, sans aucune référence antérieure.

On l’apprend sur le tas, à travers nos propres bouleversements.

Ça vient bousculer nos valeurs humaines et nos croyances ancrées bien profondes. Des valeurs que l’on pouvait défendre haut et fort tellement elles étaient importantes pour nous.

 Mais la COVID-19 nous dit: « Marchez dessus un peu gang…pour le meilleur de tous! ». 

Je vous assure que le rationnel doit embarquer vite.

La fabuleuse résilience et l’histoire de la famille Beauchamp-Champagne

Maintenant que vous saisissez l’ampleur de la situation et de ses conséquences plus « difficiles », si vous me connaissez, vous savez que je m’efforce quotidiennement de voir le beau en toute chose. Alors tentons de trouver un sens au non-sens, et de l’humanité dans l’inhumain.

Laissez-moi vous partager l’histoire de Mme Micheline Beauchamp.

Cette petite femme toute menue, fière, et encore assez forte, est arrivée en chaise roulante à la Source Bleue le 17 mars dernier, en pleine pandémie. Ça tombait bien, c’était moi qui avais le privilège de l’accueillir.

Elle est arrivée plus tard que prévue, son fils ne voulant pas qu’elle prenne le transport adapté pour ce voyage, a dû attendre patiemment et longuement à l’extérieur de l’hôpital, sa maman chérie. Il voulait la reconduire vers sa dernière maison lui-même.

Une de ses filles est arrivée une heure avant, histoire de faire connaissance et de préparer son arrivée. « Dans ce temps-là », les patients avaient le droit à deux visiteurs à la fois qui étaient également interchangeables. Sa troisième fille est arrivée, et les trois enfants de Mme Beauchamp ainsi que ses quatre petits-enfants se sont relayés auprès d’elle. Dans les jours qui ont suivi, j’ai pu rencontrer ses arrière-petites-filles, et même un nouvel amoureux octogénaire.

Puisque tous les membres de cette grande famille tissée serrée ne pouvaient être sur place, un PowerPoint de souvenirs de famille défilait en boucle à la télévision. Parfois c’était aussi de la musique qui lui plaisait. On lui parlait des souvenirs d’antan, on la rassurait quand la mémoire lui manquait, on s’assurait qu’elle ne manque de rien.

Tous ensemble.

Puis les restrictions se sont faites plus « restrictives ». Son fils à la retraite fut celui désigné pour accompagner le pilier de cette famille. Il nous a dit : « Je fais partie des meubles ! », par crainte de se voir contraint de délaisser sa mère si nous devions en venir à interdire complètement les visites. Il est resté 24 h/24 auprès d’elle, fier représentant toute la famille.

Il avait toujours le sourire et était pour moi l’incarnation même de la résilience. Je me doute bien par contre que derrière ce sourire se trouvait un tsunami d’émotions. Mais il devait rester fort, pour elle.

Comme on peut le prévoir dans une maison de soins palliatifs, Mme Beauchamp est arrivée un jour au dernier tournant de sa vie. Les restrictions étant toujours en place, son fils seul pouvait rester à ses côtés.

Au cours de ses derniers jours, Mme Beauchamp a pu assister à des Face Time familiaux. À des échanges de photos « live » sur le groupe Facebook privé que la famille a créé. Des visites quotidiennes de ses filles … de l’autre côté de la fenêtre de sa chambre. Elles souriaient elles aussi. Pour elle.

Cette famille est l’incarnation même de l’amour sincère et inconditionnel. Cette famille s’est « adaptée » malgré toutes leurs émotions, au contexte de fin de vie de leur maman en temps de confinement. De la résilience pure.

Mme Beauchamp est décédée le 30 mars 2020 à 6 :08 du matin, main dans la main avec son fils.

Le 30 mars, je travaillais. Je suis arrivée à 8 :00. Une de ses filles était à l’extérieur de la fenêtre. Nous nous sommes parlé via le haut-parleur d’un iPhone.

Ses filles n’ont pu l’embrasser une dernière fois. Leur frère l’a fait pour elles, plusieurs fois.

À leur départ, ils sont venus nous coller un bel arc-en-ciel à notre porte d’entrée, pour nous encourager, pour nous remercier.

Cette expérience restera gravée à jamais en moi et en tous ceux qui ont eu le privilège de côtoyer de près ou de loin cette extraordinaire famille. Merci à vous, Mme Beauchamp de nous avoir permis de vous connaitre.

Fille qui donne un baiser à sa mère en fin de vie à travers une fenêtre au temps de la COVID-19
Mme Beauchamp et sa fille Christine, échangeant un baiser à travers la fenêtre dans les derniers jours de sa vie. Crédit Photo: Gilles Champagne
Rencontre entre les trois enfants d'une dame en fin de vie à travers une fenêtre en pleine nuit
Une rencontre nocturne entre Mme Beauchamp et ses trois enfants. Crédit photo: Isabelle Véronneau, infirmière à la Source Bleue.
Image d'une femme en fin de vie à travers une fenêtre regardant des chandelles représentants sa famille en temps de la COVID-19
Un moment symbolique pour la famille. Chaque chandelle représentant un de ses enfants et un de ses petits-enfants. Ils étaient tous avec elle…Crédit photo: Christine Champagne
Arc-en-ciel ça va bien aller à la porte de la Source Bleue
L’arc-en-ciel que la famille Champagne-Beauchamp est venu nous apposer à notre porte d’entrée.

En guise de conclusion …

J’ai envie de terminer ce texte en vous partageant une réflexion d’Alain Nyala et de Ho Rites, que m’a partagé notre précieuse travailleuse sociale, Sophie Latour, sur la définition du mot confinement

Confinement vient du verbe confiner, qui lui-même vient du mot confins. Aux confins d’un pays, c’est son extrême limite, sa frontière.

Le confinement que nous vivons actuellement nous oblige à aller aux confins de nous-mêmes, à la limite de nos frontières intérieures. Pas toujours agréable et confortable vous me direz. Mais savez-vous ce qu’il y a de l’autre côté des frontières d’un territoire, d’un pays, de notre Être ? Il y a l’autre, les autres. Et c’est là que la magie peut opérer. C’est pour ça que l’on voit actuellement de plus en plus de gestes d’entraide et d’amour sincère.

Pis ça, c’est pas mal beau. 

Image de chandelle avec petit mot d'encouragement pour les  employés de la Source Bleue
Image d'une chandelle allumée sur un ange dans une maison de soins palliatifs
Les chandelles s’allument à l’intérieur des portes de la Source Bleue pour nous encourager tous et toutes.

En temps de crise, il est plus que jamais important d’offrir gratuitement à des adultes en fin de vie, des soins de qualité et humains. Des soins prodigués dans un milieu chaleureux afin de vivre la dernière étape de leur vie dans la dignité. Votre soutien à la Source Bleue est essentiel.

À distance, ça marche le 3 mai 2020 ! http://maisonsourcebleue.ca

You Might Also Like

25 Comments

  • Reply Daniel Bérubé 4 avril 2020 at 14 h 03 min

    Très beau témoignage de la mission d’une maison de soins palliatifs et je relis encore et encore ta magnifique conclusion très inspirante! Ça me fait bizarre de l’écrire ainsi mais je me souviens très bien de cette charmante famille et je me souviens très bien de cette présence ô combien précieuse de son fils à laquelle je me suis rapidement attaché et identifié! Les proches aidants font partie à mes yeux des héros parmi tant de héros plus grand que nature de cette crise humanitaire!!!

    • Reply Marie-Joëlle 5 avril 2020 at 12 h 12 min

      Effectivement Daniel, ta propre expérience te donne une perception différente de nous <3 Merci pour ton support et tes beaux commentaires. xx

  • Reply Gaétan Charland 4 avril 2020 at 14 h 16 min

    Que d’émotions que tu nous partages, de belles émotions qui sentent l’humain et le divin, cette parcelle qui vit en nous. La bonté qui prend sa source dans l’amour, voilà ce que j’ai perçu dans ton message en sentant les larmes me venir à l’œil.

    • Reply Marie-Joëlle 5 avril 2020 at 12 h 10 min

      Merci à toi Gaétan ! Ton message démontre également la présence de ta petite parcelle de lumière en toi 🙂 Merci xx

  • Reply Line St-Pierre 4 avril 2020 at 21 h 40 min

    Marie-Joëlle, tu cernes très bien les valeurs humaines et celles qui nous font nous dépasser, nous les humains devant de tels défis inimaginables. La compassion, la générosité, la douceur, l’amour, la foi, le don de soi, la bonté et la joie sont bien présents dans cette magnifique maison la Source Bleue et tu en es une belle preuve.

    • Reply Marie-Joëlle 5 avril 2020 at 12 h 08 min

      Merci Line ! C’est vraiment un endroit « magique ». xxx

  • Reply Ginette. (Bénévoles) 5 avril 2020 at 10 h 38 min

    Marie-Joelle tu n’es pas seulement Belle de l’extérieur tu es Magnifique à l’intérieur .
    Tu exprime s parfaitement la mission de la Maison et quel beau témoignage que tu fais du vécu de cette famille Beauchamp.
    Le récit de cette famille éprouvée est tellement juste, sincère et plein d’amour. J’ai moi aussi eu le privilège de côtoyer le fils le matin du départ de sa mère. Sa famille peut être fière de leur représentant. Il avait un attitude du gars solide, résilient , du devoir accompli mais son regard était d’une tristesse inouïe. L’exemple de cette famille pleine d’amour est ma gratification pour continuer.

    • Reply Marie-Joëlle 5 avril 2020 at 12 h 08 min

      Oui, ils étaient vraiment une magnifique source de résilience et d’amour. Merci pour ton message ma belle Ginette xx

  • Reply Sylvie Martin 6 avril 2020 at 9 h 36 min

    Wow! Vous avez mit en mots ce que nous ressentons tous et toutes. Très inspirant et motivant, ça aide même à nous rapproché comme soignant. Nous vivons tous des situations similaires alors BRAVO d’avoir prit le temps d’écrire ce texte et de le partager.l Merci!!

  • Reply Louise Tetreault 6 avril 2020 at 17 h 15 min

    Quel touchant témoignage Marie-Joëlle! Tes mots pénètrent le coeur et suscitent de nobles sentiments.

    Ta présence lumineuse ne peut qu’apporter paix et sérénité aux personnes en fin de vie ainsi qu’à leur famille. La Maison de soins palliatifs, entourée d’un personnel aussi dévoué que toi, est garant de succès pour assurer un départ digne de nos chers bien-aimés. Une belle mission de vie que tu t’es donnée!

    • Reply Marie-Joëlle 6 avril 2020 at 19 h 27 min

      Merci chère Louise ❤️

      Effectivement, comme tu le sais, une énergie « particulière » est présente dans ces Maisons. Il y a depuis ce jour, de nouvelles « restrictions », plus clémentes ❤️ Un jour à la fois 🌈

      Xxx

  • Reply Annick Girard 6 avril 2020 at 19 h 18 min

    C’est les yeux mouillés et le cœur rempli d’amour que je termine la lecture de ton message. Tu as une très belle plume mais surtout tu es une personne splendide avec des valeurs magnifiques. Ta présence au quotidien de ces familles est assurément un véritable cadeau et je sais que tu fais une différence dans leur existence. Je suis fière de toi et je t’aime.
    Merci d’être là et d’être qui tu es,

    Gros bisous XXX

    • Reply Marie-Joëlle 6 avril 2020 at 19 h 24 min

      Oh ma belle cousine merci 💖💖💖

      J’espère que tu te portes bien en ces circonstances 🙏🏻.

      Je te remercie du fond du cœur pour ton message, sincèrement 🌈. Comme toutes les infirmières de la Source Bleue et toutes celles qui œuvrent ailleurs, ce serait hypocrite de dire que notre travail ne nous rempli pas également 😊….. et nous aide à mettre en perspective d’autres aspects du confinement. (Lire école à la maison dans mon cas 🤣🤣).

      Je t’aime xxx

  • Reply Girard Valérie 6 avril 2020 at 19 h 51 min

    Très touchant Marie-Joëlle !!! Vous qui êtes au front, viver tout jusqu’àu moindre petit détail. Toute c est situations, sans expérience, sans avoir été averti, sans pratique, à froid il faut faire avec !!!!! Cette situation si exceptionnelle les belles photos à la puis sont tellement touchante.
    Soyez fière de vous !!! Vous êtes une équipe merveilleuse, c est l amour sans condition !!! Ou presque !!!!

    • Reply Marie-Joëlle 6 avril 2020 at 22 h 12 min

      Merci au nom de tous et toutes de la Source 😘

  • Reply Mchel Sourdif 6 avril 2020 at 20 h 36 min

    Félicitations pour ton dévouement pour toutes ces personnes en fin de vie

    • Reply Marie-Joëlle 6 avril 2020 at 22 h 13 min

      Nous sommes tous et toutes remplis par le fait même également et par vos merveilleux mots d’encouragements 🙏🏻

  • Reply Foch 7 avril 2020 at 10 h 18 min

    Merci Marie-Joëlle pour ce beau texte… tu es vraiment à ta place… ! Tu es une jeune femme sensible et riche de belles valeurs humaines, en plus de bien raconter ces moments de vie si précieux: le temps des adieux. Ce sont des moments intenses, mais si riches aussi. Et puis ces personnes comme cette famille qui arrivent malgré tout à trouver des moyens de rester proches-proches de leur mère qui est sur son départ: je trouve cela très touchant… Et que de créativité dans le contexte actuel aussi! Merci encore…

    • Reply Marie-Joëlle 7 avril 2020 at 19 h 12 min

      Ma belle Claire !

      Venant de toi, je encore tellement touchée ❤️❤️ Vous devez vivre également de gros défis et je pense à toi en ces moments intenses 🙏🏻 Et oui, merci à toutes ces familles qui nous donne une belle (pour ne pas dire « méchante) leçon de vie 🌈

  • Reply Ghislaine Boucher Rouleau 7 avril 2020 at 13 h 46 min

    Marie-Joëlle qu’elle grandeur d’âme tu es ! Tu sais mieux qui quiconque t’exprimer.. Je te félicite de ce grand talent que tu as et de nous en faire profiter Ce texte est très touchant. Quel bel exemple de cette famille Marchand nous donne malgré leurs peines et angoisses. Vous les avez bien entouré de votre amour et compréhension. Merci à toi chère nièce ainsi qu’à tout le personnel de faire le mieux possible afin que ces moments soient vécus dans le respect et l’amour. Ces moments sont difficiles mais combien enrichissants, vous avez tous mon empathie.

    • Reply Marie-Joëlle 7 avril 2020 at 19 h 09 min

      Merci matante 💖

      Nous travaillons très fort pour « garder le cap » 😊. Le retour de gratitude des familles est notre plus grosse paie 🙏🏻 Xx

  • Reply COLETTE GIRARD 8 avril 2020 at 20 h 05 min

    Témoignage très touchant. En y faisant la lecture, la tendresse, l’empathie, le dévouement, l’amour, le don de soi sont très palpables. Nous comprenons pourquoi les familles sont prêtes à vous confier leurs êtres les plus chers. Longue vie à la SOURCE BLEUE et à ses intervenants. BRAVO à ma blogueuse préférée et à sa qualité d’écriture hors pair. AMOUR! XX

    • Reply Marie-Joëlle 20 avril 2020 at 8 h 22 min

      Oui! Longue vie à la Source Bleue ! Merci ma belle matante xxx

  • Reply Anne Marchessault (bénévole) 19 avril 2020 at 14 h 15 min

    Quelle merveilleuse surprise de te voir citée dans un article de La Presse ce matin soulignant le merveilleux travail des soignants à la Source Bleue dans ce contexte difficile de pandémie. Merci de mettre de l’amour et de la lumière dans la vie des patients et des proches aidants en réalisant ton métier d’infirmière de façon si humaine et bienveillante. Des infirmières comme toi, il ne s’en fait définitivement pas assez. Bravo à toi pour ton professionnalisme et ton dévouement à la Source Bleue et pour ta si belle plume dans ce récit.

    Tu as trouvé les mots justes pour décrire la situation ma foi très compliquée que vivent les familles de ces temps-ci. Le souvenir de Gilles et de sa preuve inouïe de résilience restera gravé dans mon cœur aussi.

    À bientôt ! xx

    • Reply Marie-Joëlle 20 avril 2020 at 8 h 21 min

      Anne ! Merci à toi de donner de ton temps malgré la vie qui roule et roule et roule ! Les bénévoles sont tellement indispensables au bien-être de tous ! Même et surtout au bien-être des soignants 😛 xx

    Leave a Reply