Les hauts et les bas ...

Accepter que l’on ne puisse tout faire

27 février 2020
agenda avec gestion priorités et post it comment je veux me sentir aujourd'huii

Je ne sais pas pour vous, mais c’est un réel choix quotidien et un réel entrainement du mental pour moi d’accepter que je ne puisse tout faire ce que je voudrais faire dans une journée. 

Comme je vous l’écrivais dans mon dernier texte (http://blogueinvivophoto.com/23/02/2020/ce-que-jai-appris-depuis-1-mois-comme-blogueuse/le-blogue/histoires-vraies/), je suis all in dans tout, même dans ma liste de choses à faire ! (Ne vous inquiétez pas pour moi, je me guéris peu à peu).

La semaine de relâche arrive à grands pas et comme parents, si nous ne sommes pas paisiblement étendus à faire la crêpe sous les palmiers, on planifie des choses à faire avec nos enfants. Pas tous les jours évidemment ;-), idée de ralentir pour vrai, mais quand même, une petite liste de choses à faire. 

Mais parfois il arrive (que veux-tu, la vie est ainsi faite !) que l’on tombe malade, qu’un des enfants ait la gastro (LE PIRE tant qu’à moi), ou que la température soit moins clémente….

Et là…c’est LÀ le réel défi.

Le défi d’accepter qu’on ne puisse faire ce que l’on avait de prévu.

Mon cerveau a mal juste à y penser. 

Petite parenthèse ici. Selon mon chum (pardon mon mari), il est clair que nous n’avons pas tous le cerveau qui souffre dans pareille situation….eh bien, je ne peux que vous admirer.

Je poursuis donc…

Depuis quelque temps, je trouve que de connaitre mes priorités de la journée en termes de choses à faire oui, mais aussi de comment je souhaite me sentir cette journée-là, m’aide à me revirer sur un 10 cents (ok, peut être un dollar), et de mieux m’adapter aux circonstances.

Justement en ce moment, côté familial, personnel, et professionnel, il y a plusieurs projets sur la table. Plusieurs choses à penser, à organiser, à choisir, puis à exécuter. Visualiser ici plusieurs Post-it. À cela s’ajoute un beau 4 jours de chalet en famille qui demande une organisation de chef d’entreprise…(encore une fois, juste pour mon cerveau j’imagine !).

Alors……….en ce moment, je me sens facilement submergée par la liste de choses à faire. Je dois donc accepter de ne pas tout faire, de reporter à plus tard, et de me concentrer sur mes priorités. Il en va de ma santé mentale. 

Pour y arriver, il faut se connaitre par contre. Il faut connaitre les signes que notre corps nous envoie pour nous dire:

Hey, tu en fais trop là.

Tu ne « focus » pas sur la bonne affaire là.

Tu t’éparpilles là.

Tu n’es pas « connectée » là.

Parfois, il m’en envoie tellement de signes que je le trouve VRAIMENT fatiguant mon grand corps. Laisse-moi donc être hyperperformante un peu là !

Mais j’ai appris qu’il ne me laissera pas faire très longtemps et me parlera encore plus fort.

Alors il faut accepter de se sentir parfois moins productive, moins efficace, et moins performante, ce qui n’est pas toujours (ou jamais) facile. Mais ma propre expérience me démontre que plus je me pratique à le faire, plus je me sens légère, et plus j’apprends à me respecter et m’aimer telle que je suis à chaque instant.

Sur ce, je vous souhaite une semaine de relâche un peu reposante mais surtout ressourçante ! 

P.S Pour les cerveaux comme les miens, j’utilise cette année l’agenda Motivop, dont vous voyez une des feuilles sur la photo 🙂

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply